Accueil
Les 33 recensées.
Les types Mines & Moteurs.
Production Alfa 33.
Historique Alfa 33.
Liens.
Historique Alfa 33.

 

Alfa Romeo

1983 – 1994

L’Alfa Romeo 33… Décriée, adulée, critiquée, encensée, elle ne laisse pas indifférente… 33 ? Un hommage à la 33 apparue en 1967 sur les circuits où elle glana deux titres de champion du monde en sport prototypes, dont un avec un boxer 12 cylindres…

La descendante de l’Alfasud, née en 1971, sera présentée par Alfa Romeo en mai 1983. Si la nouvelle venue s’écarte un peu de sa devancière, sur le plan mécanique (freins avant dans les roues, freins arrières à tambour, suppression de la barre anti roulis) l’essentiel de sa mécanique (moteur, transmission, suspensions) conserve les éléments qui avaient fait leurs preuves sur le précédent modèle, tout en les faisant évoluer et en les améliorant.

Sur le plan aérodynamique, on note quand même une évolution par rapport à la 'sud : Cx de 0,36 pour l'Alfa 33 contre 0,XX…

Pour la première année de commercialisation, la gamme se limite à trois motorisations :

Cylindrée

Puissance réelle

Régime

1,2 litre

réservée au marché italien,

1,3 litre (1351 cm3)

79 ch.

6000 tr/mn,

1,5 litre (1490 cm3)

85 ch.

5800 tr/min,

En mars 1984, au salon de Genève présentation de nouveaux modèles :

La carrosserie giardinetta et les versions 4x4 (berlina et giardinetta) de 85 puis 95 ch. Ces versions sont assemblées chez Pininfarina.

Les 4x4 sont de conception relativement simple : roues arrières motrices par arbre longitunal débrayable en sortie de boîte et pont arrière rigide.

Au millésime 1985, apparaitra la sportive de la famille, la Quadrifoglio Verde de 105 ch.

En septembre 1985, Alfa Romeo lance une série limitée de la 33, la "95 Veloce". Ce modèle se différencie de la version de base (33 1.5 litre de 95 chevaux) par :

- les vitres teintées,

- les lève-glaces avant électriques,

- une décoration extérieure des bas de caisse,

- un becquet sur le coffre arrière,

- deux phares antibrouillard intégrés dans le spoiler avant,

- l'inscription "95 Veloce" sur les custodes.

Une version "105 Veloce" sera aussi commercialisée.

En avril 1986, lancement de l'Alfa 33 1.3 S de 86 chevaux au lieu de 79, avec les vitres teintées et les lève-glaces électriques.

Devant les critiques et le démarrage laborieux de la 33, Alfa Romeo change son fusil d’épaule et remanie sa gamme en 1987 en présentant quatre nouveaux modèles :

- l'Alfa 33 1.5 TI de 105 chevaux (ancienne motorisation de la 1.5 QV),

- l'Alfa 33 1.7 Quadrifoglio Verde de 114 chevaux (poussoirs mécaniques) équipée de disques avant ventilés … mais qui perd ses manomètres de pression d’huile et voltmètre… En passant aux poussoirs hydrauliques, la puissance passera à 118 chevaux.

- l'Alfa 33 4x4 équipée du boxer 105 chevaux,

- l'Alfa 33 giardinetta 4x4, en 105 chevaux également.

Cette deuxième série adopte les clignotants blancs à l’avant comme à l’arrière, et l’original tableau de bord "hélicoptère" laisse la place à un intérieur plus conventionnel. De plus l'Alfa 33 reçoit enfin une boite correctement étagée (nouveaux rapports de boite et de couple conique) et une barre anti roulis à l'avant (sauf les motorisations 1.3 et 1.3 S).

A compter du millésime 1988, les modèles 1.5 (SL, Veloce, Quadrifoglio Verde, Giardinetta) ne sont plus commercialisés.

En octobre 1987, apparaît une nouvelle série spéciale des Alfa 33 1.3 S et 1.5 TI baptisée… Veloce. Elle se caractérise par :

- un becquet sur le coffre arrière,

- un rétroviseur extérieur droit,

- deux phares antibrouillard intégrés dans le spoiler avant,

- des décorations latérales,

- des bas de caisses et pare chocs dans la teinte de la voiture pour les coloris rouges et blancs.

Il est à noter que certaines concessions ont vendus des Veloce en motorisation 1.7 Quadrifoglio Verde…

Pour le millésime 1989, toutes les versions reçoivent des aménagements de carrosserie :

- barrette supérieure de calandre peinte dans la couleur carrosserie,

- glaces athermiques teintées,

- nouveaux logos d'identification sur le hayon.

Afin de permettre un meilleur compromis puissance/consommation, l'usinage des chambres de combustion est modifié dans la culasse et sur la tête des pistons des moteurs de toute la gamme qui peuvent désormais rouler au carburant sans plomb.

La gamme des berlines est complétée par une nouvelle version injection qui vient prendre place au côté de la sportive Alfa 33 1.7 Quadrifoglio Verde. Il s'agit de l'Alfa 33 1.7 IE qui adopte une nouvelle version du moteur boxer de 1712 cm3 équipé d'un système d'alimentation à injection électronique multi point de type Bosch Jetronic LE 3.1 couplé à un allumage électronique numérique Bosch EZ 10. Dans cette version, l'Alfa 33 délivre une puissance de 110 chevaux à 5800 tr/mn, et un couple de 15,4 m.kg à 4500 tr/mn.

La gamme des Sport Wagon est complétée par une nouvelle version à haute finition et à tempérament sportif. Il s'agit de l'Alfa 33 Sport Wagon 1.7 Quadrifoglio Verde de 118 chevaux.

En juin 1989, apparaît le Sport Wagon 1.3 S.

La carrière de l’Alfa 33 série II sera émaillée de plusieurs séries spéciales, aussi bien en France qu’à l’étranger :

- Veloce,

- Silver

,

- Blue,

- Red.

En 1990 est commercialisée la troisième série, avec un face-lift assez important, pour coller au style 164 et rajeunir l'Alfa 33 déjà vieille de sept ans… A noter l'apparition de barres de renfort pour guider correctement le train avant et l’apparition du boxer 1,7 à 16 soupapes de 137 chevaux…

La gamme se composera de :

- l'Alfa 33 1,3 à carburateurs de 88 chevaux,

- l'Alfa 33 1,3 IE de 90 chevaux,

- l'Alfa 33 1,5 à carburateurs de 105 chevaux,

- l'Alfa 33 1.5 IE de 98 chevaux,

- l'Alfa 33 1.7 IE de 110 chevaux,

- l'Alfa 33 1.7 16v Quadrifoglio Verde de 137 chevaux.

- l'Alfa 33 1.7 16v Elegant de 137 chevaux également mais perdant le becquet arrière, l'ABS (donc tambours à l'arrière…) et l'intérieur Recaro.

En 1992, commercialisation de la version Permanent 4 à transmission intégrale, étudiée par la maison autrichienne Steyr Puch.

Après 1992, le pot catalytique fera perdre 5 chevaux au boxer, quelque soit la cylindrée… la Permanent 4 devenant Q4, avec de nouvelles jantes d'ailleurs…

La fin de carrière de l'Alfa sera marquée par une pléthore de séries spéciales :

- Scuderia, Indy, Imola, Trofeo…

L'alfa 33 laissera la place en 1994 au duo 145/146 qui auront du mal à convaincre, le boxer étant à la peine avec le surpoids de ces nouvelles Alfa…Mais c'est une autre histoire…

En conclusion, l'Alfa 33 reste une Alfa à part entière et le boxer a confirmé son titre de meilleur quatre cylindres de son époque. De nos jours l'Alfa 33 commence à intéresser de nombreux jeunes collectionneurs, séduits par l'excellent rapport prix/plaisir de conduire que procure cette petite berline au fort caractère, quelque soit sa motorisation…

 

 

 

Sources : Revue technique automobile "Alfa 33", documentations et publicités Alfa Romeo, essais parus dans la presse automobile, archives personnelles de l'auteur.

Cet historique sera évolutif, en fonction des remontées des lecteurs et des apports personnels de l'auteur.

© 2015 Me33QV
alfa 33, recensement, QV, 33, TI, registre, boxer, 1.5, 1.7, 1.3, 1.3 S, permanent 4, Q4, Me33QV, 1.7 QV, pomigliano d'arco, CARB, alfa romeo,